Eucharistie - OL- GS Carisma

Aller au contenu

Menu principal :

Thèmes
 
 





Commençons par un témoignage sur la célébration de l’Eucharistie dans les premiers temps du christianisme:

"Au jour appelé jour du soleil, une réunion a lieu dans un même endroit pour tous ceux qui habitent la ville ou la campagne.

On lit les mémoires des apôtres et les écrits des prophètes et ensuite, celui qui préside prend la parole et exhorte l’assemblée à imiter tant de belles choses. Puis nous nous levons tous et nous prions pour nous-mêmes et pour les autres, où qu’ils soient…

Après cette prière nous nous embrassons les uns les autres. Ensuite on apporte à celui qui préside du pain et une coupe d’un mélange d’eau et de vin… Celui-là les prend, les loue à la gloire du Père de l’Univers, au nom du Fils et du Saint Esprit et il remercie (en grec: eucharistian) largement pour avoir été dignes de ces dons. Après cette action de grâce, les diacres distribuent à toutes les personnes présentes du pain, du vin et de l’eau consacrés, les portent aux absents…"


Rappelle-toi une célébration de l’Eucharistie qui a marqué ta vie.

Ce témoignage peut nous guider dans notre prière d’aujourd’hui:

Nous nous réunissons "au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit". "Louons et glorifions le Père de l’Univers, au nom du Fils et du Saint Esprit…" et nous sommes envoyés pour continuer la vie ordinaire avec la "bénédiction du Père, du Fils et du Saint Esprit".

Nous pouvons dire qu’en participant à l’eucharistie nous sommes intégré(e)s à la communauté Trinitaire. Toutes les prières Eucharistiques nous mettent en présence de la Trinité, en communion avec Marie, avec tous les saints et les êtres créés. La Prière III nous sert ici d’exemple:

"… Par Jésus Christ, ton Fils, avec la force de l’Esprit Saint, tu donnes la vie… et réunies ton peuple…" Ainsi, Père, nous te demandons humblement que l’Esprit Saint nous unisse à ceux qui participent au Corps et au Sang du Christ… avec Marie et tous les saints…"

Dans l’Eucharistie, nous rencontrons le Christ ressuscité, promesse et début de la transformation de tout le monde matériel et humain.

La Parole que nous lisons, c’est le verbe qui s’est fait chair, qui recréé et emmène en sa demeure la création entière.  "Nous prions Dieu aussi avec toute la création pour qu’elle s’enracine de plus en plus dans le Christ, et se transforme en Lui, afin de trouver sa pleine réalisation dans la vie divine.
 Parce que "nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière gémit et souffre  en travail d'enfantement… en aspirant à la liberté glorieuse des enfants de Dieu. » (Rom 8, 22-23).

Dans le pain et le vin qui sont apportés à l’autel, toute la création est prise en compte par le Christ rédempteur, pour la transformer et la présenter au Père…
Le peuple chrétien, qui rend grâce à Dieu à travers l’eucharistie, doit être conscient qu’il le fait au nom de toute la création, qu’il aspire ainsi à la sanctification du monde et travaille intensément à cela."
Toutes les créatures sont représentées dans ce pain, ce vin et cette eau, "fruits de la terre et du travail de l’homme", tels des signes que le Christ lui-même choisit pour se les redonner à travers l’Eucharistie.

Plusieurs mystiques et saints ont essayés d’expliquer leur expérience de l’Eucharistie. Teilhard de Chardin en faisant des recherches géologiques se trouve le matin, à l’aube sans pain et sans vin, alors il dit :

"Je m’élèverai par-dessus les symboles jusqu’à la pure majesté du Réel, et je vous offrirai, (…) sur l’autel de la Terre entière, le travail et la peine du Monde (…) Mon calice et ma patène, ce sont les profondeurs d’une âme largement ouverte à toutes les forces qui, dans un instant, vont s’élever de tous les points du Globe et converger vers l’Esprit."


La prière de María Droste est aussi universelle en esprit : " (…) L’amour du Seigneur se fait pressant. Je te demande l’amour éternel pour tous les hommes. Mets ton amour dans leur cœur, accueille les pauvres avec miséricorde, ceux qui sont en danger, ceux qui souffrent (…) mène les à ton cœur divin, toi le Bon Pasteur"


"Faites ceci en  mémoire de moi". L’eucharistie est un moment de souvenir, de mémoire vive, et pour autant c’est une rencontre avec Dieu, qui nous aime et que nous aimons. Dieu nous embrasse ainsi que tout ce qu’Il a créé, crée et créera.  

"Nous te rendons grâce, Seigneur, notre Père, nous te bénissons et chantons ta gloire, car tu as créé toutes choses (…) Tu ne nous abandonnes jamais, (…), tu accompagnes ton église sur son chemin, et tu lui donnes la force de ton Esprit (…) A travers ton Fils, tu nous ouvres le chemin de la vie, pour qu’à travers ce monde nous   arrivions à la béatitude de ton règne."
 

Sainte Marie Euphrasie disait : "Le Très Saint-Sacrement de l'Eucharistie est le souvenir le plus cher, le plus consolant, le gage le plus sacré de la miséricordieuse bonté et de l'amour incompréhensible de notre adorable Sauveur. C'est de ce sacrement que nous tirons la lumière, la force et la vie de nos âmes. Ce sacrement est le vrai trésor de l'Église, c'est notre trésor à toutes. Si la sainte Eucharistie nous était ôtée, nos âmes perdraient aussitôt leur vigueur (…)"


Réflexion et prière:

Quels sentiments nous habitent lors de cette réflexion?

Comment est-ce que j’incarne l’Eucharistie dans ma vie?

Vers quoi est-ce que je me sens appelé(e)?

"Après l’adoration de Notre Seigneur Jésus Christ présent sur l’autel (…) demande lui, à l’image de sa transformation de la nature terrestre du pain et du vin en chair et en sang, qu’il transforme aussi la lourdeur, la froideur et l’aridité de ton cœur terrestre en ardeur, tendresse, affection, à l’image de son cœur divin et céleste."






Si tu le desires, tu peux aller dans "Outils supplémentaires" pour y puiser: photos, videos etc... qui peuvent t’aider.



 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu